Start-up

SHARIFY

Bastien Van Wylick, Alexandre Philippe, Anthony Naralingom & Marine Liesenhoff

2016
Éducation

WebFbTw

Sharify est une communauté de change-makers qui partagent leurs connaissances à travers de workshop, bootcamp ou conférences avec comme objectif de stimuler l’entreprenariat dans les nouveaux modèles économiques   (les 3C  : Circulaire, Coopératif et Collaboratif).

 

Mise en évidence de la singularité de la start-up, de sa plus-value & de sa dimension « innovation »

Les formations proposées par Sharify permettent à chacun d’acquérir des capacités et connaissances au niveau techniques (exemple: développement web) et business (exemple: lean startup).

Chaque membre est appelé à collaborer afin de créer de la valeur collectivement. Les plus expérimentés partagent leurs connaissances avec les futurs entrepreneurs qui se voient proposés une approche innovante de l’entreprenariat et des nouveaux modèles économiques.

Les membres de la communauté et le public se rassemblent annuellement lors d’un .« impact challenge » (mix entre hackathon et startup weekend) dans lequel développeurs, entrepreneurs, designer et marketer co-créent des solutions impactantes. Une fois les projets crées, ils continuent à faire évoluer leur startup en bénéficiant de l’expertise et des services offerts par les différents partenaires de l’écosystème.

Quelles ont été vos motivations lors de la création de la start-up ?

Marine Liesenhoff. Ma motivation, à l’instar des co-fondateurs de Sharify, est clairement de stimuler l’entreprenariat dans les nouveaux modèles économiques afin, non pas de lancer le nouveau Uber ou Airbnb, mais bien de créer de la valeur locale et avoir idéalement un impact positif sur l’environnement et la société.

Quels ont été les obstacles rencontrés lors de cette création ?

ML. L’obstacle majeur pour Sharify a été de trouver sa place sur le marché et de valoriser son positionnement.
À mi-chemin entre l’école d’entrepreneur et l’incubateur de Start-up, Sharify se veut un nouveau partenaire de l’écosystème qui fait justement la jonction parfaite entre les deux mondes. L’objectif principal est bien de stimuler le besoin d’entreprendre dans les nouveaux modèles économiques et de servir de porte d’entrée à l’écosystème grandissant lié à cette thématique. L’effort a donc été surtout au niveau de la communication, d’où ma présence et mon rôle fondamental.

Quels conseils pourriez-vous donner à une future entrepreneuse ?

ML. Vous avez une bonne idée, vous y croyez ? Trouvez le bon positionnement mais surtout soyez déterminée, entourez-vous bien et foncez et tout ça en étant patiente ! Enlevez-vous les croyances limitantes que vous pourriez avoir sur le fait que c’est plus compliqué lors- qu’on est une femme. Ce n’est pas le genre qui fait le succès mais les compétences et la détermination.
Devenir entrepreneur c’est aussi accepter de grandir et de se développer personnellement !

Le fait d’être «créatrice» vous a t-il semblé constituer une singularité dans le champ des start-up ?

ML. Il y a très peu de femme dans le monde des start-up, et encore moins à l’initiative des projets. Mais nous avons plusieurs partenaires (Women in Business, Women in Tech, Girlic, Interface 3, Molengeek, Startups.be…) qui sont destinés aux femmes ou gérés par des femmes. Je crois sincèrement qu’il y a donc un mouvement grandissant et qu’il est fondamental. Il faut des femmes pour amener de la divergence dans les opinions, enrichir la créativité et mieux satisfaires les besoins des consommateurs. Avec Sharify, il est évident que la parité homme-femme, ainsi que la multi-culutralité, a grandement contribué au succès du projet.

Quels conseils pourriez- vous donner à une future entrepreneuse ?

ML. Il faut oser sortir de sa zone de confort !

FollowFb.
...

This is a unique website which will require a more modern browser to work!

Please upgrade today!